Géographie

Géographie

La Guadeloupe est un archipel de cinq îles habitées situé au centre de la chaîne d’îles volcaniques de la Caraïbe, appelé aussi « arc antillais » car il est situé sur une faille tectonique.

Ces îles sont en émersion et se rejoindront peut-être dans quelques millions d’années... Il existe de nombreux volcans sous-marins.
La Guadeloupe est la plus grande île des Petites-Antilles. Au nord les grandes îles d’Hispaniola (République Dominicaine et Haïti), Cuba, la Jamaïque,... forment les grandes Antilles.

Climat

Houle cyclonique sur le Bourg, Omar 2008
Le climat des îles de la Guadeloupe est tropical. Les saisons se divisent en deux périodes : sèche et cyclonique. Les températures varient entre 20 et 32 degrés la journée. Elles peuvent descendre à 13 degrés en altitude entre décembre et mars.

La période sèche correspond à peu près à l’hiver en France, elle s’appelle localement carême et est ponctuée par les festivités de Carnaval.
La période cyclonique se déroule de juin à novembre avec un pic entre les mois d’août et octobre. Il se forme en général plus de vingt cyclones par période mais la grande majorité passe sur la Guadeloupe sous forme de pluies battantes. Cette période est aussi la plus chaude.

Géographie

Les cinq îles habitées de la Guadeloupe sont :

  • la Basse-Terre accueille la capitale du même nom,
  • la Grande-Terre est le pôle économique de Pointe-à-Pitre et concentre la partie urbaine la plus importante,
  • Marie-Galante au sud de la Grande-Terre symbolise la douceur de vivre,
  • Les Saintes : Terre-de-Haut accueille beaucoup de touristes et croisiéristes et Terre-de-Bas, plus désertée, reste authentique,
  • La Désirade est une petite île au vent de l’Atlantique où il fait bon vivre loin de tout.

Il existe beaucoup d’îlets autour de ces îles, certains très touristiques, d’autres peu accessibles.

Géologie

Côte-sous-le-Vent vue par les marinsLa première île colonisée fut la Basse-Terre, dont les coteaux volcaniques sont propices à l’agriculture. Cette île est formée d’une chaîne de volcans, dont le premier est au nord à Sainte-Rose. Cette chaîne s’est développée vers le sud avec ses volcans successifs. En même temps, une chaîne se développe au sud : les Monts Caraïbes.
Les deux chaînes se sont rejointes et le dernier volcan de la Guadeloupe, La Soufrière, sur les hauteurs de Basse-Terre est toujours actif.

Pendant la formation de la Basse-Terre, la Grande-Terre débute son émersion avec le premier soulèvement corallien : les Grands-Fonds. La Grande-Terre est un soulèvement corallien toujours en processus d’émersion.

Les îles de Marie-Galante, Les Saintes, et La Désirade sont des soulèvements rocheux et coralliens comme la Grande-Terre.

Ces différent types d’îles offrent une des plus grande diversité de paysage des Antilles.

Bouillante

Bouilante et ses Ilets Pigeon
Bouillante est située au centre de la Côte-sous-le-Vent de la Basse-Terre, du côté de la paisible mer des Caraïbes et du soleil couchant.
La commune s’étend des sommets de la chaîne des volcans jusqu’à la mer des Caraïbes. Elle est protégée des vents. Ces coteaux sont plutôt abruptes mais très fertiles, les bords de mer étaient souvent des marais asséchés dans les années 50. Elle comporte trois plages de sables et d’autres de galets.

La terre est divisée en zones sèches au nord et au sud, au centre une zone humide. Différents types de forêt et végétation, des rivières, petites cascades, et quelques bassins sont accessibles par de petites traces.

Sources chaudes

Source Chaude Bain du Curé
Bouillante est la commune de Guadeloupe qui concentre le plus de sources chaudes. Elles ont été répertoriées, analysées, et pour beaucoup bouchées mais pas pour assécher les zones trop marécageuses.

Le potentiel thermal de Bouillante n’a jamais été exploité. Cependant, il est possible de se baigner dans certaines d’entre elles.

Grâce à ses sources chaudes, la seule centrale de géothermie de France est installée en plein centre du bourg de Bouillante. Cette centrale permet de faire de l’électricité à partir de la chaleur dégagée des sources profondes. Cette énergie propre est une fierté mais aussi contestée car ses eaux rejetées sont fortement soufrées et les habitants proches doivent vivre avec en permanence. Elles sont aussi rejetées trop chaudes dans la mer et ne permettent pas à la vie sous-marine de se développer à proximité.
Il est prévu de construire une autre centrale juste au dessus du bourg sur le littoral. Là aussi la contestation se fait entendre car ce littoral bien entretenu offre une des rares balades du genre à Bouillante.